Les conteneurs de collecte du PET accueillent malheureusement toujours plus de matières étrangères qui menacent le circuit écologique du PET. Patrick Hersche, responsable de la déchetterie de Wittenbach (SG), évoque la problématique des matières étrangères et parle de ses expériences avec les nouveaux supports d’information de PET-Recycling Schweiz.

2017 PET-Recycling Schweiz Website PETflash 64 Bessere Sammelqualität dank einfachen Hilfsmitteln gross
Hans Mannhart (à g.), collaborateur du service extérieur de PET-Recycling Schweiz et Patrick Hersche, responsable de la déchetterie de Wittenbach, échangent leurs vues sur la mise en oeuvre des supports d’information.

PET-Recycling Schweiz: Patrick Hersche, on trouve toujours plus de matières étrangères dans les conteneurs de collecte du PET. Comment la  déchetterie de Wittenbach réagit-elle?

Patrick Hersche: Nous contrôlons plusieurs fois par jour les conteneurs de collecte du PET pour retirer autant de matières étrangères que possible et
maintenir les alentours propres. En effet, s’il n’y a pas de matières étrangères visibles dans les conteneurs, les consommateurs hésitent davantage à y
déposer ce qu’il ne faut pas. On y trouve néanmoins toujours à nouveau des bouteilles de shampooing ou des pots en plastique.

Les «erreurs d’aiguillage» découlent-elles d’un manque de connaissances ou sont-elles voulues?

Beaucoup de gens ne savent pas qu’il y a plastique et plastique. Et il y a aussi ceux qui jettent tous les plastiques dans le même conteneur, considérant que c’est à nous de trier les matières collectées. Grâce à la vidéosurveillance, nous pouvons identifier les auteurs de ces délits et, le cas échant, les mettre à l’amende.

Comment attirez-vous l’attention de la population de Wittenbach sur la problématique des matières étrangères?

Si nous attrapons quelqu’un en flagrant délit, nous l’interpellons bien évidemment. Nous ressentons aussi les effets d’un certain contrôle social: nous recevons souvent des indications d’habitants qui ont vu un quidam se débarrasser de ses déchets comme il ne faudrait pas. Nous avons par ailleurs
recours aux supports d’information de PET-Recycling Schweiz. Nous avons planté devant les conteneurs de collecte deux panonceaux indiquant clairement quelles sortes de bouteilles se prêtent au recyclage et lesquelles pas. Nous avons aussi pu placer des informations dans la feuille communale «Gemeindepuls Wittenbach» ainsi que dans le «St. Galler Tagblatt».

Avez-vous constaté une amélioration de la qualité de la collecte depuis que vous utilisez les supports d’information?

Les supports d’information sont très efficaces. Nous sommes convaincus que la situation a fortement progressé. Si les matières étrangères n’ont pas disparu pour autant, nous constatons cependant une nette amélioration.

Des supports de communication clairs pour mieux collecter

Les conteneurs de collecte pour le PET sont exclusivement réservés au dépôt des bouteilles à boissons en PET. Pour que cette règle cardinale soit
respectée, la population devrait être correctement informée. PET-Recycling Schweiz propose donc aux exploitants de conteneurs de collecte des outils
pratiques tels qu’affiches, dépliants ou textes pour les médias.

Plus d’informations