PET-Recycling est synonyme de préservation des ressources. Dès ses débuts, la Migros s’est engagée pour ce but, explique Christine Wiederkehr-Luther, la responsable Ecologie de la Fédération des coopératives Migros.

PETflash: La Migros est membre fondatrice de PET-Recycling Schweiz (PRS). L’année prochaine, l’association fête son 25e anniversaire. Quelles sont les raisons qui ont poussé la Migros à s’y associer?

Christine Wiederkehr-Luther: La Migros voulait assumer ses responsabilités dans le domaine environnemental aussi. Pour elle, il était évident dès la fin des années 80 du siècle dernier qu’il fallait ménager les rares ressources de la Suisse. Le recyclage est la voie à suivre. Il faut que les vieilles bouteilles permettent d'en fabriquer de nouvelles.

 

La Migros collecte bon an mal an près de 9300 tonnes de PET. Le potentiel est-il épuisé?

Pas encore. Il est important que la clientèle rapporte les bouteilles à boisson en PET dans nos filiales. Un potentiel important se cache certainement encore dans les autres bouteilles en plastique.

 

Depuis la fin de l’année dernière, dans toutes ses filiales, la Migros collecte aussi les autres bouteilles en plastique, dont les bouteilles de shampooing et de détergents. Comment la clientèle a-t-elle réagi?

Notre clientèle a réservé un très bon accueil à la nouvelle offre de reprise étendue des bouteilles en plastique. Ceci ressort des nombreux commentaires déposés sur nos plates-formes de médias sociaux. Les chiffres confirment que la collecte étendue des bouteilles en plastique est bien perçue dans les filiales. Depuis le lancement de la collecte, la quantité de bouteilles à lait et en plastique collectée a progressé de 9 pour cent. Nous prévoyons une poursuite de la croissance au cours de cette année.

Christine Wiederkehr-Luther Portrait
Christine Wiederkehr-Luther, la responsable Ecologie de la Fédération des coopératives Migros.