Le circuit fermé de bouteilles correspond au niveau le plus élevé du recyclage du PET. Grâce à lui, les bouteilles en PET vides peuvent être réutilisées. Par rapport à la mise au rebut dans des sacs poubelle et à la production de nouveau PET engendrée, les nuisances pour l'environnement sont réduites de 74 %. Avec l’appui de ses partenaires logistiques, des centres de tri et usines de recyclage, PET-Recycling Schweiz peut se targuer de réaliser toutes les opérations de traitement en Suisse. Non seulement les investissements ainsi réalisés nous permettent de protéger l’environnement, mais ils sont en plus créateurs d’emploi et permettent de garder et de valoriser des matières premières en Suisse. PET-Recycling Schweiz conserve en outre à tout moment la maîtrise des flux financiers et de marchandises et est en mesure d’offrir un système de recyclage transparent. 

Le circuit fermé de bouteilles correspond au niveau le plus élevé du recyclage du PET.
Le circuit fermé de bouteilles correspond au niveau le plus élevé du recyclage du PET.
  1. Mise en bouteilles et vente

    En 2016, 45 454 tonnes de bouteilles à boissons en PET ont été commercialisées en Suisse. La bouteille en PET constitue ainsi de loin l’emballage le plus prisé pour les boissons. Il est donc d’autant plus important que le recyclage s’opère de manière à profiter au maximum à l’environnement. 

  2. Collecte

    En 2016, quelque 1,3 milliard de bouteilles en PET sont rapportées par la population dans les points de collecte. Une petite part se retrouve dans les déchets domestiques, des boîtes à ordures publiques ou des collectes des produits plastique non triées. Ces bouteilles sont irrémédiablement perdues et ne viendront pas alimenter le circuit fermé de bouteilles à boissons en PET. Or, pour le meilleur bénéfice de l’environnement, il importe de recueillir séparément un maximum de bouteilles à boissons en PET. Les consommatrices et les consommateurs disposent à cet effet de plus de 50 000 points de collecte. 

  3. Transport en vue du recyclage

    Le transport se fait, dans la mesure du possible, par voie ferroviaire. Ce mode de convoyage déleste les routes et protège l‘environnement. La collecte du PET issu du commerce de détail fait intervenir globalement le transport par train pour 50 % environ. PET-Recycling Schweiz travaille en outre avec 40 partenaires d’élimination régionaux dans la Suisse entière, ce qui permet d’assurer l’efficacité maximale de la collecte de toutes les bouteilles vides et de leur transport dans les centres de tri.

  4. Tri

    En fonction du degré de pureté de la marchandise collectée, les cinq installations de tri suisses sont en mesure de traiter jusqu’à 110 000 bouteilles par heure. Ces installations en extraient les matériaux non exploitables et trient les bouteilles PET selon leur couleur et leur qualité. Après le tri, les matériaux recueillis ont un degré de pureté pouvant atteindre 99,8 %. PET-Recycling Schweiz attache beaucoup d’importance à ce que toutes les opérations de recyclage se fassent en Suisse. L’ouverture de deux installations de tri ultramodernes à Frauenfeld (2015) et à Grandson (2016) constitue un pas important pour assurer la pérennité de cet objectif.    

  5. Récupération

    Les matériaux collectés et triés sont déchiquetés dans les deux installations de recyclage suisses où s’opère aussi la séparation des capsules et étiquettes. Suit alors un traitement en plusieurs étapes qui aboutit au matériau recyclé. Le PET ainsi recyclé est séparé en deux niveaux de qualité: le PET alimentaire, d’un degré de pureté de 99,95 %, et le PET non alimentaire. Le matériau alimentaire servira à fabriquer de nouvelles bouteilles à boissons en PET, le reste étant affecté à la fabrication de fibres, pellicules et autres produits. Durant le processus de récupération, 8 % environ des matériaux (capsules, étiquettes, liquides résiduels, etc.) sont perdus. Le matériau PE extrait des capsules est lui aussi recyclé. En 2016, 82 % des bouteilles à boissons en PET vendues ont pu faire l’objet d’un recyclage.

  6. Production

    Seule une collecte sélective réalisée en amont par le consommateur et combinée à des installations modernes de tri et de recyclage permet de valoriser la moitié des matériaux recyclés pour en faire de nouvelles bouteilles à boissons en PET. 

Corps étrangers

Aux quelque 41 000 tonnes de bouteilles à boissons en PET collectées viennent se mêler de nombreux corps étrangers. Ceux-ci correspondent à des erreurs de tri ainsi qu’à des dépôts illégaux de déchets. Les corps étrangers sont une grande nuisance pour PET-Recycling Schweiz. Plus leur part est importante, plus il est complexe et onéreux de réaliser le tri et le traitement des produits collectés en PET.

Et, en plus de générer des coûts intempestifs, les corps étrangers mettent en péril le circuit fermé du recyclage. Les bouteilles à boissons PET étant des emballages alimentaires, les consignes dictant leur fabrication et l’hygiène sont très strictes. C’est pourquoi la fabrication des matériaux en PET recyclés à usage alimentaire doit avoir pour origine uniquement des produits issus de systèmes de collecte certifiés, comme c’est le cas par exemple du tri sélectif qu’opère PET-Recycling Schweiz. C’est à cette condition seulement que les recycleurs peuvent obtenir les 99,95 % de degré de pureté exigé. Les bouteilles à boissons en PET issues de collectes mixtes sont par contre trop fortement contaminées par des corps étrangers, ce qui interdit leur utilisation pour la production de nouvelles bouteilles à boissons en PET. Ces exigences ont pour finalité de protéger les consommateurs.