Cycle du PET

Etape 1: remplissage et vente

En Suisse, plus de 1,5 milliard de bouteilles à boissons en PET sont remplies et consommées chaque année. La bouteille en PET est ainsi, et de loin, l'emballage le plus apprécié pour les liquides.

arrow down bild

Etape 2: collecte

Les bouteilles à boissons en PET vides peuvent être rapportées dans tous les magasins qui en vendent. Des conteneurs pour la collecte du PET se trouvent aussi dans les villes et les communes, les écoles et les hôpitaux, les stations-services, les gares, les kiosques, les entreprises et les lieux de loisirs. En tout, les consommateurs disposent de plus de 45 000 points de collecte avec plus de 100 000 conteneurs.

arrow down bild

Etape 3: transport

PET-Recycling Schweiz exploite un réseau logistique dense sur l’ensemble du territoire, permettant de rassembler efficacement toutes les bouteilles vides et de les transporter jusqu’aux centres de tri. PET-Recycling Schweiz travaille avec quelque 40 partenaires d’élimination dans tout le pays. 

arrow down bild

Etape 4: tri

Toutes les bouteilles à boissons en PET récoltées se retrouvent dans l’un des cinq centres de tri, où elles sont triées et conditionnées en balles compressées de 200 à 300 kg. Les installations de tri traitent jusqu’à 350 000 bouteilles à l’heure. Triées par couleur, les bouteilles sont débarrassées des matières étrangères, identifiées à la vitesse de l'éclair. Les capteurs chargés d’identifier les bouteilles effectuent jusqu’à 6000 mesures par bouteille en cinq millisecondes. Cette méthode permet d’obtenir un degré de pureté de 95 à 99,8 pour cent.

PET Sortierung (français)

Etape 5: revalorisation

Après le tri par couleurs, les balles de PET sont acheminées dans l’une des deux usines de recyclage en Suisse. Elles sont alors transformées en flocons par le procédé dit URRC. On commence par couper le fil de fer des balles de PET, qui sont ensuite acheminées par tapis roulant dans un tambour, où les bouteilles sont à nouveau séparées les unes des autres. Elles passent alors dans un séparateur de métaux, où les étiquettes contenant de l’aluminium sont éliminées. Les bouteilles se retrouvent dans un moulin, où des couteaux les découpent en flocons de 12 mm. Ces flocons tombent dans un séparateur aéraulique, où de l’air est soufflé depuis le bas contre les flocons. Les restes d’étiquettes s’envolent ainsi vers le haut, où ils peuvent être aspirés. Les restes d’étiquettes sont brûlés avec les déchets ou fournissent de l’énergie pour l’industrie du ciment. Les flocons nettoyés des étiquettes poursuivent leur chemin dans un bassin d’eau. Les bouchons en PE flottent à la surface. Plus lourd, le PET sombre au fond du bassin. Ce système permet de séparer aisément les deux matières. Les flocons de PET sont ensuite mélangés à une lessive à 50%. Cette masse est alors réchauffée de 197 à 207 degrés dans des fours. Cette lessive dissout la couche de surface des flocons et détache ainsi toutes les impuretés. Les flocons de PET sont lavés à l’eau potable puis séchés. Pour terminer, un laser mesure la structure des flocons, éliminant d’éventuelles particules de matière étrangère (comme la silicone). La qualité des flocons est alors telle qu’ils peuvent à nouveau être mis en contact avec des denrées alimentaires.

PET Rückgewinnung (français)

Etape 6: production des bouteilles

Le cycle fermé du PET permet de fabriquer de nouvelles bouteilles en PET à base de bouteilles en PET vides. A une température de 250 °C, les chaînes de molécules de PET sont si mobiles qu’elles prennent la forme d’une masse de matière synthétique liquide, qui peut être formée à volonté. Refroidies, les chaînes de molécules se rigidifient, laissant le matériau dans la forme souhaitée. Ce procédé simple peut être répété plusieurs fois et permet de produire des bouteilles à boissons en PET.

La production de bouteilles en PET commence par celle de préformes, à l’aide de machines de moulage par injection. Transportés dans les entreprises de mise en bouteille, ces petits tubes de PET y sont soufflés à la taille souhaitée. Cette solution permet de réduire notablement le nombre de transports, le volume des préformes étant nettement inférieur à celui des bouteilles.

Comparé à d’autres matières synthétiques, le PET présente un avantage décisif: outre de nouvelles bouteilles, le PET recyclé permet de produire des feuilles, des emballages et des rubans d’emballage, mais aussi des textiles comme la maille polaire, du matériau de garnissage pour les coussins, des chaussures de sport, etc. Avec le PET, il n’y a pas de downrecycling.

PET Flaschenproduktion (français)