Recyclage du PET et l'environnement | PET-Recycling Schweiz

Collecter le PET, s’est réduire les émissions de CO2

Une étude réalisée par Carbotech AG démontre que le PET étant recyclable à 100 pour cent. En 2014, 152 000 tonnes de gaz à effet de serre (essentiellement du CO2) ont ainsi pu être évitées. Cela correspond aux émissions de toutes les voitures individuelles du canton de Schaffhouse pendant une année.

Pictogramme: en rapportant 12 bouteilles à boissons en PET, ton trajet en voiture de 9 km est neutre en CO2

Collecter, c’est économiser de l’énergie

Lorsque de nouveaux produits sont fabriqués à base de PET recyclé, l’économie d’énergie est de 52 pour cent. En effet, la quantité d’énergie nécessaire au processus de recyclage est nettement inférieure à celle qu’exige la production primaire. Ces économies représentent la consommation en chauffage de tous les foyers du canton d’Appenzell Rhodes-Extérieures pendant une année.

Pictogramme: en rapportant 12 bouteilles à boissons en PET, tu économises suffisamment d’énergie pour faire fonctionner ton portable pendant 64 heures.

Collecter, c’est ménager les ressources non renouvelables

Le PET est produit à cent pour cent à base de pétrole ou de gaz naturel. Son recyclage ménage ces ressources non renouvelables, de plus en plus limitées et chères. Lorsque de nouveaux produits sont fabriqués à base de PET recyclé, l’économie est de 47 millions de litres de pétrole.

Collecter est plus écologique qu’incinérer

Comparé à l’élimination des bouteilles en PET avec les ordures ménagères et à la production de PET neuf qu’elle engendre, le recyclage permet de réduire l’ensemble de la charge pour l’environnement à hauteur de plus de 60 pour cent.

Le graphique montre que le recyclage du PET permet d’économiser 152 000 tonnes de gaz à effet de serre par an.

La bouteille à boissons en PET est un emballage judicieux sur le plan écologique

Une étude de l’OFEN a analysé le caractère écologique de divers emballages pour boissons en fonction du genre de contenu et de consommation, tout en tenant compte de l’aspect fonctionnel (protection, logistique, convenience). Comparée à d’autres emballages pour boissons, la bouteille en PET obtient les meilleurs résultats dans 80% des cas. Fait particulièrement réjouissant: la bouteille à boissons en PET est même plus écologique que la bouteille en verre réutilisable. Mais l’étude montre aussi que contrairement à l’emballage, c’est son contenu qui représente l’essentiel de la charge environnementale. L’exemple de la bière est des plus clairs: la part de l’emballage ne représente ainsi que 15% maximum de la charge environnementale totale. Les 85% restants sont à mettre au compte de la bière elle-même. Si cette boisson est conditionnée en bouteille en PET, la part de l’emballage n’est même plus que de 11%.