La tente recyclée arrive à grands pas

En effet, la tente niuway est blanche comme neige, se monte facilement et, grâce à ses deux composants – PET et aluminium à l’état pur –, elle peut être remise en état pour le prochain festival en plein air ou être totalement recyclée deux, voire trois fois.

La tente blanche de niuway se monte en un tour de main. Pour Florian Felder, directeur de Niuway AG, le déploiement de sa tente n’a certes rien de nouveau, mais il nous assure que tout autre utilisateur y arrivera aussi vite que lui: «Dès la conception, l’idée était que la tente devait se monter facilement.»

Niuway

D’un concept simple, elle est aussi vraiment novatrice. Tout comme son partenaire commercial Andreas Bär, Florian Felder était toujours énervé par des tentes restant plantées sur place et laissées à l’abandon à la fin d’un festival en plein air. «Tous deux, nous ne pouvions accepter le fait que des tentes de festival ne s’utilisent que trois jours». Ils se sont donc entendus sur le fait qu’il fallait agir. C’est ainsi que l’idée des tentes niuway et de la création de la société de même nom Niuway AG a vu le jour. «Il a suffi de dix mois durant lesquels ont été confrontées de nombreuses idées sur les caractéristiques de la tente, pour que le produit fini sorte des fonts baptismaux.»

Une tente, deux matériaux

Dès le départ, les deux créateurs avaient posé pour principe que leur tente jouisse d’une grande durabilité. Et comme l’explique Florian Felder, le choix des matériaux a joué un rôle décisif: «Les tentes normales sont constituées d’une grande diversité de matériaux, ce qui complexifie aussi bien leur élimination que leur recyclage.» Pour concrétiser leur concept de tente, leur choix s’est donc porté sur deux matériaux seulement: le PET et l’aluminium. «Ainsi, au final, tout est tellement plus simple.»

Dès le début, ils ont pris contact avec PET Recycling-Schweiz, où le concept avait suscité beaucoup d’enthousiasme. Pour les deux concepteurs de tentes, le cycle des bouteilles à boissons en PET était le grand modèle à suivre et «nous voulions en faire de même». Afin de mettre toutes les chances de leur côté, Florian Felder et Andreas Bär se sont mis d’accord sur ces deux matériaux, ce qui leur a permis de profiter du savoir-faire accumulé par PET Recycling-Schweiz. Comme l’explique Florian Felder, pour le moment, les tentes niuway usagées ne peuvent pas encore servir à faire de nouveaux produits: «Il n’existe à ce jour pas encore d’industriel qui soit en mesure de faire du fil à tisser à partir de toiles de tente. Nous suivons de près l’évolution des techniques et nous avons quelques partenaires prometteurs sous le coude. En attendant et afin d’assurer quand même le cycle des matériaux, nous avons développé avec notre prestataire de recyclage zurichois un processus qui transforme la toile de tente en paillettes qui entrent dans la composition de nouveaux produits.»

La tente niuway est blanche comme neige et se monte facilement.

Les tentes seront dans un premier temps utilisées pour les festivals en plein air. «À brève échéance, nous avons convenu», explique Florian Felder, «que la location se ferait principalement via notre page web. Au fur et à mesure des festivals à venir, les tentes pourront être acquises à l’avance.» À l’entrée de l’enceinte du festival, les tentes seront remises aux utilisateurs bien emballées dans une sacoche pratique portée en bandoulière. «Après la manifestation, nous reprendrons les tentes en vue de leur inspection.» Par inspection, on entend en premier lieu le contrôle et le nettoyage. Si une tente ne peut être ni réparée, ni lavée, c’est l’ultime option qui entre en jeu, à savoir recycler le PET et l’aluminium. «Dans le meilleur des cas, ces mêmes matériaux servent à fabriquer de nouvelles tentes», glisse Florian Felder. Mais nous n’en sommes pas encore tout à fait arrivés à ce point. Et d’ajouter: «Nous avons pour objectif de boucler le cycle pour les deux matériaux, de préférence en Suisse pour des raisons écologiques.» Le processus n’est cependant pas encore défini jusque dans ses moindres détails.

La tente niuway peut être remise en état pour le prochain festival en plein air ou être totalement recyclée deux, voire trois fois

Lancement grandeur nature cet été

«Dans l’immédiat toutefois, ce qui compte, ce sont les festivals en plein air», se réjouit Florian Felder. Pour le début, nous prévoyons au total 400 à 600 tentes. À Frauenfeld et à Gampel, nous serons de la partie aux «Greenfestivals» où, en coopération avec l’agence Aroma AG, nous monterons un village de 70 à 80 tentes économes en énergie. Dans le cadre d’un jeu-concours, il sera possible de gagner des entrées et une utilisation gratuite de tentes.» Les tentes restantes seront proposées à d’autres festivals et via des canaux de vente qui sont encore à définir. Les diverses opérations seront proposées au fur et à mesure dans notre propre boutique web.

Les tentes niuway existent en tailles pour 2 et 4 personnes. Si elles sont blanches, c’est «que nous voulions faire dans la simplicité en renonçant à des couleurs, là aussi pour des raisons écologiques.» Une tente se loue en supplément du prix de l’entrée via le site web niuway: «Une tente à 2 places revient à 99 francs, et une à 4 places à 159 francs.» On peut aussi s’acheter une tente: «Sur notre boutique web, on peut s’acheter une tente pour ses propres besoins au prix de 179 pour 2 places et de 259 francs pour 4 places.» L’important, c’est que le propriétaire restitue la tente en fin d’usage en commandant un bordereau de retour pour la réexpédition de la tente à Niuway, «pour nous permettre de boucler le cycle de recyclage.»


Cela pourrait aussi vous intéresser