Économie circulaire – Où en sommes-nous en Suisse?

Économie circulaire – Où en sommes-nous en Suisse ?

Avec pour objectif de renforcer l’économie circulaire, Swiss Recycling a créé la « Plateforme économie circulaire suisse ». Aujourd’hui se sont réunis pour la première fois des experts du recyclage de la Suisse et de l’UE. Le recyclage suisse du PET a été salué comme exemple de pratique d’excellence pour une économie circulaire réussie.

L’UE a présenté son très ambitieux « Paquet économie circulaire de l’UE 2030 ». Y sont exposées diverses mesures destinées à éviter les déchets, à améliorer la recyclabilité des produits et à favoriser le développement des systèmes de collecte et de recyclage. L’objectif est la transition vers une économie circulaire. Alors que le principal partenaire commercial de la Suisse transforme son espace économique en profondeur, la Suisse est, elle aussi, tenue de se confronter à ces changements. Lors de la première Journée technique de la « Plateforme économie circulaire suisse », les experts du recyclage suisse et de l’UE ont débattu des défis et des suites que cette nouvelle stratégie européenne aura sur l’industrie suisse. Patrik Geisselhardt, directeur de Swiss Recycling, s’est réjoui du lancement réussi : « Le ‘Paquet économie circulaire de l’UE 2030’ aura sur notre économie des répercussions plus importantes que ce que l’on imagine en général. Je suis très heureux de voir que nous pouvons engager le dialogue à un stade précoce pour permettre ainsi de favoriser l’échange d’idées et de savoirs. »

La Suisse est dans une bonne position de départ

La Suisse aussi vise à passer à une économie circulaire. Pour y arriver, elle est assurément mieux placée que de nombreux pays de l’UE. C’est ainsi que la Suisse effectue déjà une collecte séparée de nombreuses matières et que son recyclage est d’une qualité élevée. Dans ce cadre sont appliqués les principes directeurs du trialogue des ressources. En outre, une bonne collaboration s’est instaurée entre les pouvoirs publics, l’industrie du recyclage, les fabricants de produits et le commerce de détail. Mais pour aller encore plus de l’avant dans l’économie circulaire, le design des produits en vue de leur recyclage aussi revêt une importance capitale. Plus précisément, les produits et leurs emballages doivent être conçus de telle manière qu’une fois arrivés en fin de vie, ils puissent réintégrer au mieux le circuit.

Apprentissage mutuel par des exemples de pratique d’excellence

Les matières plastiques sont aujourd’hui d’actualité. Le recyclage du PET prouve que ces matières sont une précieuse ressource. Les bouteilles à boissons en PET circulent en effet depuis de nombreuses années dans un cycle fermé des bouteilles. C’est ainsi que s’ouvrira le 3 avril à Bilten (GL) l’installation de valorisation du PET la plus moderne de toute l’Europe. Cette ouverture optimise bien plus encore le cycle du recyclage du PET et le sécurise durablement. Le recyclage du PET constitue ainsi un exemple de pratique d’excellence pour d’autres fractions de plastique. Son savoir-faire sur le bouclage du cycle, l’association PET-Recycling Schweiz le partage aussi au sein de la « Plateforme économie circulaire suisse ». Les enseignements qui en sont tirés sont censés aider d’autres entreprises, organisations et pays à mieux boucler leurs propres cycles de matières.


Cela pourrait aussi vous intéresser