Nouveau rapport: Le conseil fédéral salue le système de collecte volontaire du PET

Nouveau rapport: Le conseil fédéral salue le système de collecte volontaire du PET

PET-Recycling Schweiz remercie le Conseil fédéral pour sa confiance dans un système de collecte du PET qui est bien rodé. Nous partageons l’opinion selon laquelle le système de collecte volontaire nécessite un maximum de latitude et que l’on peut aujourd’hui se passer de toute mesure régulatoire pour protéger le recyclage du PET. PET-Recycling Schweiz estime cependant qu’il y a lieu d’agir face aux nouvelles offres de collecte.

Le système de collecte volontaire de PET-Recycling Schweiz se caractérise par le fait que tous les acteurs de l’industrie des boissons y sont représentés. La coopération étroite entre fabricants, embouteilleurs, importateurs, collecteurs, trieurs et valorisateurs stimule l’innovation et se traduit par un bénéfice environnemental élevé à de faibles coûts. La Suisse se trouve ainsi être le premier pays à avoir bouclé le cycle des bouteilles en PET. «Avec un taux de valorisation matière de plus de 80%, la collecte séparée des bouteilles à boissons en PET est un succès depuis des années», confirme aussi le Conseil fédéral. Le système est parfaitement adapté à la Suisse et fait l’objet d’un ajustement continu aux besoins des consommatrices et des consommateurs.

Une action ponctuelle s’impose face à de nouvelles offres de collecte

Aux yeux de PET-Recycling Schweiz, une action s’impose auprès des fournisseurs des nouvelles offres de collecte que sont la collecte mixte des plastiques ou les abonnements recyclage. «L’observation des obligations légales de déclaration et la participation aux mesures de communication en vue de réduire la pollution par des substances étrangères sont des exigences justifiées qui, aujourd’hui encore, ne sont pas complètement respectées par les fournisseurs», explique Jean-Claude Würmli, directeur de PET-Recycling Schweiz. Il en résulte qu’il y a toujours et encore des bouteilles à boissons en PET qui se retrouvent dans d’autres collectes. Or, en raison de prescriptions hygiéniques strictes, ces bouteilles ne peuvent pas être utilisées pour le cycle fermé des bouteilles, le bénéfice environnemental du recyclage du PET s’en trouvant écorné. En outre, la non-observation de l’obligation de déclaration (selon l’OEB, art. 19) a pour effet que le taux de valorisation de la collecte du PET est plus faible que dans la réalité des faits.

Rapport qui fait suite au postulat au conseil des états

Dans son rapport «Mesures pour l’assurance qualité du système de recyclage des bouteilles à boissons en PET en Suisse», le Conseil fédéral s’intéresse aux effets des collectes mixtes des plastiques sur le recyclage du PET. Le Conseil fédéral répond ainsi au postulat «Recyclage du PET en Suisse. Pourquoi changer un système qui fonctionne?» (17.3257) du17 mars 2017, formulé par le Conseiller aux États Robert Cramer (Les Verts, GE).

Nouveau rapport: Le conseil fédéral salue le système de collecte volontaire du PET