PET-Recycling Schweiz riposte avec succès à de fausses déclarations

Récemment, Daniel Birnbaum, patron de Sodastream, a exprimé des critiques acerbes à l'encontre de PET-Recycling. Par un travail médiatique ciblé, PET-Recycling Schweiz s’est attaché à désamorcer la critique et a su démontrer à un large public que la Suisse dispose d’un cycle du PET opérationnel.

Chaque bouteille que l’on achète est neuve, avait soutenu le patron de Sodastream dans une interview donnée au journal Schweiz le week-end. Les clients ne devraient donc pas s’illusionner et penser qu’ils empêchent la fabrication d’une nouvelle bouteille en jetant une bouteille en PET usagée dans un conteneur de recyclage. Cette généralisation trop poussée n’a pas seulement suscitée de vives réactions auprès du secteur de l’eau minérale, mais aussi auprès du public en général. PET-Recycling Schweiz a riposté au reproche par un travail médiatique ciblé et a su démontrer ainsi que le recyclage du PET en Suisse fait sens au niveau écologique.

Du point de vue technique, un recyclage à 100% est déjà possible

Ce qui pour de nombreux pays ne relève encore que du rêve, c’est depuis longtemps déjà une réalité en Suisse. En effet, grâce au cycle fermé des bouteilles, de nouvelles bouteilles à boissons en PET sont fabriquées avec du PET recyclé (R-PET). La collecte, le tri et la valorisation sont réalisés complètement en Suisse. Actuellement on peut, avec des bouteilles à boissons en PET bleues claires et transparentes, produire du R-PET alimentaire. Une nouvelle bouteille à boissons en PET était constituée en moyenne de 35 pour cent de R-PET. Dans un avenir proche, cette moyenne sera portée à plus de 50 pour cent. Le fait que l’on puisse, en Suisse, fabriquer du R-PET de qualité comparable à du PET neuf, le secteur de la boisson suisse le montre au travers d’exemples récents: c’est ainsi que VALSER et Migros ont réussi à boucler le cycle des bouteilles en Suisse avec une bouteille en 100% R-PET. Si l’on veut accroître de manière générale la part de R-PET, cet R-PET devra, à l’avenir, être proposé aussi dans d’autres couleurs alimentaires. Actuellement la branche étudie une solution qui va dans ce sens. 

Engagement à tous les niveaux

Les efforts réalisés par PET-Recycling Schweiz dans les médias ont porté leurs fruits. Du journal «Grenchner Tagblatt» jusqu’au «Bote der Urschweiz», quelque vingt médias régionaux rapportent le rectificatif qui a été donné à cette déclaration. Afin de réaliser un système de collecte et de valorisation opérationnel, PET-Recycling Schweiz a besoin du soutien des citoyennes et des citoyens. «Notre système de collecte repose sur les efforts volontaires de collecte des consommatrices et des consommateurs» explique Jean-Claude Würmli, directeur de PET-Recycling Schweiz. «Il est donc d'autant plus important que nous montrions honnêtement à la population que le recyclage des bouteilles à boissons en PET en Suisse est d’une grande utilité. Les fausses déclarations à ce sujet ne doivent en aucun cas répandre des idées fausses.»  

PET-Recycling Schweiz riposte avec succès à de fausses déclarations